«C’est important de ne pas être dans le silence»

«Actuellement ce qui est primordial, c’est la professionnalisation du secteur et la médiation pour les jeunes publics dans nos institutions culturelles», soutient la ministre de la Culture.

Le Quotidien 18 janvier 2021   Entretien avec Valentin Maniglia

C’est au matin du lundi 11 janvier, jour de la réouverture des lieux culturels, que la ministre de la Culture nous accueille dans son bureau. Comme un symbole pour souligner la victoire d’un secteur auquel tous les pays d’Europe ont réservé le même sort: le silence, qui continue encore, chez nos voisins, d’être assourdissant. L’occasion, pour Sam Tanson, de mettre les points sur les i concernant les restrictions, tantôt compréhensibles, tantôt contradictoires, que les différents domaines de la culture au Luxembourg ont subies de plein fouet depuis le mois de mars.

Continuer la lecture de « «C’est important de ne pas être dans le silence» »

L’avenir du Pass culture en débat ces prochaines semaines

Après une phase d’expérimentation, le projet censé permettre aux jeunes de 18 ans de disposer de 500 euros pour accéder aux offres culturelles sera soit généralisé soit abandonné.

Par    Le Monde  18 janvier 2021

Unsere Geschichte wurde lange genug von anderen erzählt. Jetzt nehmen wir unsere Position ein, um unsere eigene Sicht darzustellen.“

Von | |

Das Centre de documentation sur les migrations humaines (CDHM) und die Organisation Finkapé laden am kommenden Samstag zur Videokonferenz der Serie „Le Noir du Blanc“ ein. Das Thema: „Imaginaires anciens, réalités actuelles dans les musées et dans les expositions, au Luxembourg et ailleurs“. Jennifer Lopes Santos, Mitbegründerin von Finkapé und freischaffende Künstlerin, sprach im Vorfeld mit der woxx über die Repräsentation des schwarzen Körpers in der Kunst, Mehrfachdiskriminierung im Kulturbereich und fahlen Lichtblicken.

Continuer la lecture de « Unsere Geschichte wurde lange genug von anderen erzählt. Jetzt nehmen wir unsere Position ein, um unsere eigene Sicht darzustellen.“ »

Une avancée historique : la culture à l’ordre du jour du G20

Une avancée historique : la culture à l’ordre du jour du G20 pour la première fois de son histoire

Les ministres de la culture du G20 se sont réunis le  4 novembre 2020 autour du thème « L’essor de l’économie culturelle : un nouveau paradigme », organisée en marge du G20 par le Royaume d’Arabie saoudite. Pour la première fois dans l’histoire du G20, la culture et sa contribution croissante à l’économie mondiale sont entrées dans son ordre du jour. À l’orée d’un changement de paradigme accéléré par la pandémie de COVID-19, le G20 a reconnu la contribution de la culture en faveur de l’ensemble de l’éventail des politiques publiques pour forger des sociétés et des économies plus durables.

UNESCO

Les limites de la méthode participative de Sam Tanson

Mise en oeuvre du Kep

 

La mise en œuvre du Plan de développement culturel (Kep) témoigne de la dynamique enclenchée par la ministre de la Culture. Mais on observe aussi un paradoxal mouvement d’ouverture et de centralisation du processus décisionnel, qui pose questions. Notre analyse.

Quatre heures de discussions pour faire le point sur la mise en œuvre du «Plan de développement culturel 2018-2028» et les défis soulevés par l’actuelle pandémie. C’est peu. Mais au moins, les troisièmes Assises culturelles, qui devaient se tenir en juillet dernier, ont-elles finalement eu lieu à la Philharmonie, le 26 octobre . Elles ont réuni 100 personnes, auxquelles il faut ajouter 700 participants en ligne du fait des restrictions sanitaires. C’est plus que lors des deux précédentes Assises de 2016 et 2018.

Continuer la lecture de « Les limites de la méthode participative de Sam Tanson »