Mieux vaut tard… même si c’est avec beaucoup de retard !

Forum Culture(s) n’est pas le seul à se réjouir qu’une première version d’un plan de développement culturel (KEP) ait vu le jour, alors que nous l’avons réclamé – sans succès – depuis 2008.
Les associations ACTORS, ALTA et  ASPRO s’associent au présent communiqué pour féliciter Jo Kox et son équipe pour leur travail de fond, bien structuré et plein d’ambitions. Par contre nous regrettons que les 400 participants des Assises culturelles des 29-30 juin 2018 n’aient pu s’en saisir dans des conditions satisfaisantes : le document ne leur était accessible que 21 heures avant l’ouverture des Assises. Comment s’approprier dans ces circonstances les 190 pages ? Les deux journées auraient pu être utiles pour discuter et enrichir le plan. L’occasion fut manquée. Était-ce voulu ?

Le communiqué du 11 juillet

KEP : Premières réactions

 Woxx le 11 juillet

Post – Assises : Réactions mitigées

tageblatt 12 juillet 2018

Hoffen auf politischen Willen

Journal 12 Juli 2018

Est – ce bien un plan ?

Letzebuerger Land 13 juillet 2018

Le Monde – La culture de la gagne : foot et culture en Suède

En Suède, le club de football d’Östersund a réussi à se hisser de la quatrième à la première division en quelques années. Jusqu’à affronter Arsenal en Ligue Europa. Son secret ? Développer les performances des joueurs hors du terrain par la culture et les arts : théâtre, danse, peinture, lecture… Une stratégie qui détonne dans un milieu masculin et conservateur.

Le Monde, 17 février 2018

Süddeutsche Zeitung – Es geht auch anders: Kultur im Koalitionsvertrag

Jörg Häntzschel, Süddeutsche Zeitung, 9. Februar 2018

Eintritt frei

(….) Doch auch im Inland wird die Kultur unter der großen Koalition, so sie denn kommt, eine größere Rolle spielen. Zwar konnte sich die SPD mit ihrem Wunsch nicht durchsetzen, Kultur als Staatsziel ins Grundgesetz aufzunehmen. Vergleicht man aber das Kapitel « Kunst, Kultur und Medien » im Koalitionsvertrag mit dem Text von 2013, sind die Unterschiede offenkundig. Damals war fast ausschließlich von Kulturinstitutionen die Rede, jetzt ist nicht nur die Kreativwirtschaft ins Kulturkapitel gewandert, auch gesellschaftliche Fragen werden dort verhandelt. Geschlechterkrieg, Integration oder Rechtsruck sind nun Angelegenheit der Kultur und sollen mit kulturellen Mitteln gelöst werden. Ein traditioneller ästhetischer Kulturbegriff wurde von einem sozialen und wirtschaftlichen abgelöst.