Culture et Etat de la Nation

Spread the love

Passage Culture dans le discours du Premier Ministre sur l’Etrat de la Nation le 13.10.2020

“Il n’y pas de société sans culture et pas de culture sans société.

La culture est lien qui nous connecte. Cela nous donne un soutien, une orientation et un sentiment de solidarité dans une société qui peut être déchirée par de nombreux facteurs.

L’impact de la crise actuelle sur le secteur culturel est énorme. C’était l’un des premiers secteurs à fermer ses portes et c’est aussi l’un des derniers à reprendre ses activités normales.

1000 manifestations et plus que 100 vernissages ont été annulés pendant le confinement, ce qui a affecté plus qu’un million spectateurs.

Le secteur culturel représente 5% des emplois au Luxembourg. Le secteur culturel emploie au total plus de 12.200 personnes avec une surreprésentation des travailleurs indépendants – près d’un cinquième de ces personnes ne sont pas des salariés – par rapport aux autres secteurs économiques.

L’impact économique et financier dans l’ensemble est grave car la baisse significative des recettes des organisateurs culturels affecte également les revenus des artistes professionnels indépendants et de l’intermittent du spectacle. Les revenus des infrastructures culturelles affichent un fléchissement significatif, puisque 15% à 30% du chiffre d’affaires provient directement de leurs activités.

Un échange avec les fédérations qui représentent les artistes professionnels indépendants et intermittents du spectacle au Luxembourg a été activement recherché. Sur base d’un catalogue de plaintes dressé par les fédérations et d’enquêtes menées auprès de ses membres, il a été possible de mieux appréhender les enjeux et les dangers pour les acteurs culturels dans le contexte de la crise.

Même après la réouverture des institutions culturelles, les conséquences durables de la crise se feront encore sentir dans les mois à venir. Depuis la reprise cet automne, les événements se déroulent dans des conditions strictes, de sorte que les capacités ne peuvent être utilisées que jusqu’à la moitié. Des événements comme des concerts plus importants à la Rockhal ne peuvent pas être organisés jusqu’à nouvel ordre. Le secteur de la musique est donc lourdement touché.

Le gouvernement a donc soutenu le secteur culturel à l’aide de moyens supplémentaires à hauteur de 5 millions d’euros, ceci notamment pour encourager la création de nouveaux formats culturels.

Les troisièmes assises culturelles de fin octobre sont elles aussi placées dans un cadre particulier. En collaboration avec les acteurs culturels, nous essayons de tirer les conséquences de la crise et de déterminer quelles perspectives futures nous pouvons dessiner ensemble.

Il est évident que la loi sur le statut des artistes indépendants et de l’intermittent du spectacle devra être adaptée à la situation actuelle afin de garantir une plus grande flexibilité de ces statuts.

https://gouvernement.lu/fr/actualites/toutes_actualites.gouverne…lites%2Bdiscours%2B2020%2B10-octobre%2B13-etat-de-la-nation.html Page 35 sur 41

Discours sur l’état de la Nation 2020 – gouvernement.lu // Le gouvernement luxembourgeois 14/10/2020 08:06

Une autre priorité est la protection des monuments.

Le gouvernement a soumis le projet de loi sur la protection des monuments aux autorités. L’avis du Conseil d’État est disponible et la commission de la culture de la Chambre a commencé ses travaux. Cet important projet fournit un cadre juridique moderne pour la protection et la préservation de l’ensemble du patrimoine culturel, c’est-à-dire du patrimoine archéologique, architectural, mobilier et immatériel. En même temps, des règles internationales issues des conventions culturelles, et ratifiées par le Luxembourg, sont transposées par le biais de ce projet.

Le patrimoine de demain se crée avec les artistes d’aujourd’hui.

Comme prévu dans le plan de développement culturel 2018-2028, le travail des artistes doit être respecté, soutenu et encouragé. Et c’est pourquoi nous allons mettre à l’avenir davantage l’accent sur des emplois accessibles pour les artistes et les créatifs. Cet effort sera lié au soutien financier nécessaire mais aussi aux exportations.

C’est pourquoi nous avons fondé, avant l’été, Culture: LX, le soi-disant Arts Council (Conseil des Arts. Cette nouvelle infrastructure nous permet de soutenir nos artistes de manière plus conséquente, de les accompagner dans la construction de leur carrière professionnelle et de les aider à mieux s’implanter à l’étranger et de s’y faire connaître. La mobilité des artistes est l’une des priorités.

En outre, une homogénéité des mesures en Europe serait importante afin d’encourager et de faciliter la mobilité des artistes actuellement soumis à des restrictions.

La culture contribue souvent à relancer l’économie. Là où elle aura lieu, il existe un certain nombre de services inhérents qui soutiennent le reste de l’économie. Il est donc important de ne pas penser à la culture en dernier. Il est essentiel et dans notre intérêt que Esch 2022 devienne un succès.”

 


Spread the love